Visites du Vieux-Liège et de SOS Mémoire de Liège

 

Prochaines Visites

Le  samedi 11 mars 2017 à 14h30 : Le musée du Luminaire et  façades de Hors-Château

Nous commencerons cette visite par l’observation des façades de Hors-Château situées entre le pied de la Montagne de Bueren et le musée de la Vie Wallonne. Souvent remarquables, elles s’échelonnent du XVIIe au XXe siècle et sont représentatives de l’architecture civile de Liège à ces époques. En arrivant rue Mère-Dieu, nous serons accueillis au MULUM par Philippe Deitz qui  nous fera découvrir ses collections de luminaires, exceptionnelles en Belgique, qui remontent à la préhistoire et permettent d’appréhender l’évolution des différents modes d’éclairage de l’humanité.

Prix : 1,25 €. Rendez-vous à 14h30 au pied des escaliers de Bueren.

 Le  samedi 22 avril 2017 à 14h30 : Le musée des Transports en commun de Wallonie

Situé dans un ancien dépôt de tramways, près de la rue Natalis, ce musée créé en 1985 a l’ambition, depuis 2013, de sensibiliser aux questions que pose la mobilité à notre époque. Il est vrai que Liège, avec ses nombreux bras de Meuse, était déjà un vrai défi pour la mobilité sous l’Ancien Régime. Après la Révolution industrielle, tout va bien sûr changer. De la diligence du dernier prince-évêque, côtoyant fiacre, carrosse et malle-poste, aux trams et autobus que nous avons connus, le musée offre un beau panel de nos transports en commun et un voyage dans le passé plein d’enseignements, de souvenirs et d’émotions.

Guide : Lara Faguenne. Prix : 3,5 € l’entrée + 1€ pour le guidage. Rendez-vous à 14h30 à l’entrée du musée, rue Richard Heintz 9, à proximité de l’hôtel de Police de la rue Natalis.

 

Le samedi 28 janvier 2017 à 14h30 : L’hôtel de Bocholtz

Cet hôtel particulier de style Renaissance a été fondé au milieu du XVIe siècle par un chanoine de la cathédrale Saint-Lambert, Arnold de Bocholtz. Restauré dans les années septante par la Banque de Paris et des Pays-Bas, il est aujourd’hui la propriété de M. François Fornieri qui en a fait un centre d’affaires et d’émulation pour le monde culturel, politique et scientifique. Nous avons la chance de pouvoir visiter ce témoin exceptionnel de la Renaissance liégeoise, remarquablement restauré et riche de très beaux décors et mobiliers !

Guide : Joseph Delhaxhe. Prix, 2 ou 3 € selon le nombre de visiteurs. Rendez-vous à 14h30 devant l’hôtel, place Saint-Michel 80.

Le dimanche 17 avril à 14 h : Verviers, son cœur historique et son musée des Beaux-Arts et de la Céramique.

 

Nous partirons à la découverte du berceau de la ville de Verviers : son hôtel de ville datant du XVIII e siècle, l’église Saint-Remacle, le quartier des maisons à pans de bois, l’impasse de la rue des Raines et la maison natale de Henri Pirenne, la canal des Usines. Nous visiterons ensuite le musée des Beaux-Arts et de la Céramique qui compte parmi les trois plus importants musées de Wallonie, tant sont riches et remarquables ses collections, notamment de peinture et de céramique. Verviers était en effet, à la fin du XIXe siècle, une ville lainière à l’apogée de sa puissance industrielle et de sa richesse, et certains industriels amateurs d’art avaient rassemblé des collections à la hauteur de leur fortune…

Guide : Pour le centre historique : Mme Nicole Meurens, guide touristique. Pour le musée des Beaux-Arts : Mme Deblanc, directrice du Musée. 

Rendez-vous devant l’hôtel de ville, place de l’Hôtel de Ville à 14 h. Si vous souhaitez faire du covoiturage, n’hésitez pas à prendre contact : 0478 31 40 44.

PAF : entrée au prix de groupe au musée et petite participation pour la visite guidée.

 

Le samedi 30 janvier à 14 h : Le Musée de la Vie wallonne et son exposition

 

 

Le Musée de la Vie wallonne fait une très belle place au monde des jouets avec une exposition qui durera plus d’une année. Une idée intéressante,  très bien exploitée, et des objets choisis avec soin, mis en scène, en activité même, dans une scénographie originale. Nous serons guidés dans l’exposition « Jouet Star » qui nous immergera dans l’univers du jouet avec son lot d’émotions et de nostalgie. Nous découvrirons des jouets d’autres époques, d’autres pays et le rôle qu’ils jouent dans la formation des mentalités.

 

L’occasion était belle de visiter également une partie de notre musée d’ethnologie, riche de collections très importantes (près de 100 000 objets, sans compter les milliers de photos et d’archives) et qui œuvre depuis plus d’un siècle à la conservation des mémoires individuelles et collectives, matérielles et immatérielles. Nous aborderons cette fois la partie de l’artisanat et des métiers d’art.

 

Rendez-vous à 14 h au guichet Musée, entrée par la rue des Mineurs. Entrée 4 € et petite participation pour la visite guidée.

 

Le samedi 12 décembre 2015 à 14 h : l’abbaye de  la Paix-Dieu à Amay

Sise au creux d’un vallon, à une quinzaine de minutes de Liège, isolée par des bois, des prés et des champs, la Paix-Dieu se présente comme un site architectural harmonieux, en parfait accord avec la nature. L’histoire de ce site débute en 1244 avec l’arrivée de l’abbesse Aelid et ses moniales de l’ordre de Cîteaux. Vendue comme bien national en 1797, l’abbaye est aujourd’hui le siège du centre des métiers du patrimoine et de la Maison du Tourisme Hesbaye et Meuse. Seront abordés l’histoire de la communauté ainsi que sa reconversion en centre de formation aux métiers du patrimoine. Nous aborderons également sa restauration.
Rdv : à 14 h, devant le moulin, entrée par le second porche à proximité des mâts (drapeaux belge, européen et wallon). 
Pour arriver de Liège : Autoroute E42 Mons-Liège ; Sortie 6 (Villers-le-Bouillet) ; Suivre la RN 684 en direction de Huy-Amay pendant ±4 km ; Au 3e rond-point, prendre la 2e sortie à droite. Fléchages Centre Paix-Dieu et Maison du Tourisme Hesbaye et Meuse.
<http://www.tourisme-hesbaye-meuse.be/>www.tourisme-hesbaye-meuse.be<http://www.tourisme-hesbaye-meuse.be>
Durée : 1h30, surtout en extérieur. Une petite PAF sera demandée pour le guidage. Guide : M. Michaël Notte et une personne de la Maison du Tourisme Hesbaye -Meuse

Le samedi 14 novembre 2015 à 14 h 30 : La collégiale Saint-Jean l’Évangéliste

 

Nous visiterons la collégiale Saint-Jean l’Evangéliste : son architecture extérieure et ses différents styles, son cloître dont subsiste une très belle voûte gothique, l’église, sa rotonde octogonale et son chœur, dont les plans sont  originaux pour nos régions.

La collégiale contient comme trésor la superbe Sedes Sapientiae (vers 1230-1250) ainsi que les statues de saint Jean et  de la Vierge au pied de la croix (vers 1250-1260) qui figuraient sur un calvaire autrefois situé dans le porche d’entrée.

On pourra aussi admirer, parmi le mobilier,  de superbes confessionnaux, la chaire de vérité et les fonts baptismaux.

En ce qui concerne l’histoire de l’édifice, nous renvoyons à l’article de Bruno Dumont, dans ce même numéro.

Rendez-vous devant la collégiale, place Xavier Neujean.

Visite guidée par Mme Madame Yvette Pierdomenico, Monsieur Léopold Liégeois et Monsieur Marcel Libon, guides à Saint-Jean.

 Le samedi 22 août : L’église Saint-Jacques. Exposition du millénaire

Mme Marylène Laffineur nous fait le plaisir de nous guider dans cette magnifique église et de nous présenter l’exposition momentanée en l’honneur du millénaire.


« A l’occasion du millénaire de la fondation de l’abbaye Saint-Jacques, l’église Saint-Jacques accueille, du 26 juin au 13 septembre 2015, une belle exposition consacrée aux témoins les plus significatifs et les plus prestigieux de l’histoire, l’histoire de l’art, l’archéologie et l’architecture de l’église et de l’ancienne abbaye. Cette exposition est l’occasion de fournir à un large public un regard approfondi sur l’édifice, sa genèse, son histoire et celle de l’abbaye aujourd’hui disparue, mais également sur l’éphémère collégiale, ainsi que sur l’église paroissiale actuelle, héritière d’institutions religieuses disparues. L’exposition est amplifiée par la visite de l’église Saint-Jacques elle-même selon diverses formules. Le fil conducteur de l’exposition repose sur l’histoire de l’abbaye et la mise en valeur de l’action des abbés qui ont marqué celle-ci depuis sa fondation au XIe siècle. On en compte 53 jusqu’à la sécularisation de l’église en 1785. Quelques événements particulièrement éclairants et des anecdotes qui témoignent de la vie très diversifiée de l’abbaye Saint-Jacques tout au long de son histoire sont mis en évidence. L’exposition se décline en huit sections : Ouverture – Dédicace – Entre terre et ciel. L’héritage de la liturgie – Le centre intellectuel – Les reliques du pouvoir. La puissance des reliques – La paroissiale Saint-Remy – Sécularisation et Révolution – Une paroisse dans la cité. Ces thématiques sont illustrées par un choix raisonné d’œuvres : manuscrits, peintures, sculptures, dessins, gravures, orfèvreries, éléments de décor mobilier, objets du culte et ornements liturgiques. Ces œuvres proviennent notamment du « trésor » de Saint-Jacques jalousement conservé in situ par la Fabrique d’église, mais également mis en dépôt au Musée d’art religieux et d’art mosan intégré dans le Grand Curtius et au Trésor de la Cathédrale, de collections privées, des collections de l’Université de Liège, des Archives de l’Évêché et de la Bibliothèque du Grand Séminaire, ainsi que de la Bibliothèque Ulysse Capitaine. »

Rendez-vous dans l’église Saint-Jacques le samedi 22 août à 14h30
Entrée de l’expo : 4 €

Le samedi 27 juin à 14 h 30 : La collégiale, le Trésor et le Bethléem de Huy

En ce début d’été, nous partirons à la découverte de la collégiale de Huy et de ses environs, en compagnie de Mme Marylène Laffineur, conservatrice de la collégiale et du Trésor de Huy, qui nous fera le grand plaisir de nous guider dans cette belle ville mosane.

La collégiale fut consacrée en 1066 par l’évêque de Liège, Théoduin de Bavière, qui en entreprit la construction avec l’aide financière des Hutois. En échange, il leur octroyait, la même année, une importante charte de libertés.

La collégiale Notre-Dame fut reconstruite en style gothique, mais sa crypte de 1066 abrite un prestigieux Trésor qui contient plusieurs œuvres récemment classées : quatre châsses mosanes, deux précieux tissus provenant de Boukhara et d’Irak, un ensemble de sculptures médiévales et baroques, de remarquables orfèvreries hutoises et liégeoises… Sa renommée internationale, le Trésor la doit  au célèbre médaillon de l’Arbre de Vie, reconnu dans le monde entier comme l’un des plus beaux émaux mosans parvenus jusqu’à nous. Dans la collégiale, nous pourrons aussi visiter l’exposition consacrée aux églises byzantines du Péloponnèse.

Autre découverte : l’imposant portail appelé Bethléem,  l’une des principales curiosités de Huy, œuvre importante de l’art gothique repris sur la liste du patrimoine majeur de Wallonie.  Son tympan sculpté du XIVe siècle – le seul entièrement conservé en pays mosan – est intégré dans un édifice indépendant de la collégiale qui a subi plusieurs transformations. À l’issue de cette visite, nous aurons le loisir de découvrir le cœur historique de la ville.

Durée de la visite : environ 2 heures. Rendez-vous à 14h30 devant la collégiale de Huy. Parkings le long de la Meuse et aux environs. Visite gratuite. Accès au Trésor : 3 €

Le samedi 7 mars  2015 à 14h15 : La Cité Miroir : architecture et visite de l’expo  »L’art dégénéré selon Hitler »

Le bâtiment des anciens Bains de la Sauvenière a changé d’affectation, mais il a gardé le charme de son architecture Art Déco, conçue par Georges Dedoyard. Nous sommes fiers d’avoir contribué à la sauvegarde de cette ancienne « cathédrale du sport ». Un(e) guide d’Art§fact nous fera une visite en 2 temps de la nouvelle Cité Miroir : l’histoire et l’architecture du lieu, d’une part ; l’exposition L’art dégénéré selon Hitler, d’autre part – l’une des intéressantes activités de l’asbl Mnema, organisée en collaboration avec la Ville et l’Université de Liège.

De quoi s’agit-il ? En juin 1939, à Lucerne, sont mises aux enchères 125 œuvres cataloguées comme « dégénérées » par les NAZI. Thèmes non conformes, styles non académiques, … tout écart à la convention imposée par le régime est condamné. Une délégation liégeoise se rend à la vente et acquiert 9 tableaux qui deviendront des pièces importantes dans nos musées. La présente exposition a réussi à rassembler 26 des œuvres vendues à Lucerne (essentiellement des peintures et quelques sculptures). Une première ! Certains, parmi les artistes, étaient déjà reconnus, tels Gauguin, Ensor, Chagall, Kokoschka, Picasso…

Les œuvres sont présentées au public dans un espace protégé où peu de personnes peuvent être rassemblées pour le confort de la visite et la sécurité des objets exposés.

 Réservation indispensable avant le 15 février : 04 221 45 36 ou m.mairlot@skynet.be

Entrée : 8 € + visite guidée. Rendez-vous à 14h15 devant la Cité Miroir, place Xavier Neujean.

Samedi 31 janvier 2015 à 14h30 : L’église Sainte-Croix dans tous ses états 

Nous vous proposons une visite de Sainte-Croix, cette collégiale d’exception que l’on aurait tendance à oublier, tant est grand son abandon… Cachée sous des échafaudages, progressivement délabrée et trop rarement visitée, notre collégiale n’a en effet plus fière allure depuis plusieurs années, mais elle recèle des trésors que vous serez étonnés de (re)découvrir.

Jean-Marie Verdière, président de l’asbl « S.O.S. Collégiale Sainte-Croix » – fondée en 1998 pour la sauvegarde du bâtiment –  se fera un plaisir de nous guider. Il nous fera une mise en contexte historique de l’église,  une description de son architecture, des œuvres qu’elle contient, de ses évolutions stylistiques… mais aussi une présentation de son état actuel et des moyens tentés pour sauver ce chef d’œuvre en péril.

Il sera accompagné par Quentin Hutsemekers, un architecte fraîchement diplômé qui a fait son travail de fin d’études sur l’avenir de Sainte-Croix et qui a eu l’heureuse idée de la faire inscrire sur la liste du World Monuments Fund . On pourra poser à nos deux guides toutes les questions qui nous taraudent sur le passé et le devenir de ce monument historique.

Rendez-vous à 14h30 devant la collégiale, au dessus de la rue Haute Sauvenière.

Samedi 14 juin 2014 à 14 h et à 15h30 : Le Théâtre de Liège

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de découvrir notre nouveau théâtre de fond en comble, nous les invitons à le visiter dans tous ses aspects : histoire, architecture, décoration, évolution… Nous arpenterons  les salles d’accueil, de répétition, de spectacle,  les beaux salons, le foyer, les caves et les coulisses, les ateliers de couture (si c’est possible ce jour-là), ainsi que la Maison Renaissance située dans la cour Magnette.

Nous serons guidés par S.O.S. Mémoire de Liège.

Attention, les groupes étant de 25 personnes maximum, il y a lieu de réserver à 14h ou à 15h30 : m.mairlot@skynet.be ou 04 221 45 36, dans le courant du mois de juin. Rendez-vous à 14h ou à 15h30 dans le hall d’entrée du théâtre, place du 20-Août. 

Samedi 26 avril à 14h : L’ancien hospice Sainte-Agathe

L’ancien hospice Sainte-Agathe, situé en face de l’ancienne abbaye Saint-Laurent, est constitué par un ensemble remarquable de bâtiments dont les façades et toitures sont classées depuis 1985. Il a abrité le couvent des Sépulchrines au XVIIe siècle avant de d’appartenir aux Hospices civils et à l’Assistance publique. Il deviendra un hospice pour aliénées au milieu du XIXe siècle, dont la plupart d’entre nous se souviennent certainement. Il est actuellement la propriété de la société Lampiris qui y a entrepris d’importants travaux.

Nous aurons l’occasion de découvrir ces aménagements ainsi que le parc attenant à la propriété avec M. Bruno Venanzi,  directeur de Lampiris, qui nous fera le plaisir de découvrir cette intéressante restauration.

Rendez-vous à 14h rue Saint Laurent, n° 54.

Dimanche 16 mars  à 14 h 30 : La Société littéraire

L’hôtel de maître qui abrite la Société littéraire a été construit en 1786 par les architectes Jacques Barthélemy et François-Barthélemy Renoz. Il est incendié en 1859 et les  décors de ses salons disparaissent dans cet incendie mais, heureusement, sa belle façade en pierre blanche est épargnée et sera conservée lors de la reconstruction. L’ intérieur, reconstruit par Laurent Demany, comprend de beaux salons décorés par Joseph Carpay auquel la Société Littéraire vient de consacrer une première monographie. Les grands salons du 1er étage sont classés patrimoine exceptionnel de la Région wallonne et plusieurs autres parties, dont la façade, sont également classées. Le mois de novembre 2012 a vu l’inauguration de la fin des travaux de rénovation de la Société Littéraire.

Nous serons guidés par M. Jean-Marie de Coune, membre de la société.

Rendez-vous à 14h30 place de la République française, n° 5.

Le samedi 7 décembre  2013 à 14 h30 : la section « Franc-maçonnerie » du Grand Curtius

Le dernier Bulletin du Vieux-Liège est consacré à la Franc-Maçonnerie au Pays de Liège. Cette mise en perspective a été rédigée afin de nourrir les commentaires de la visite thématique proposée par le musée Grand Curtius. Après une introduction à la terminologie maçonnique et aux origines de ce groupe d’appartenance, la visite s’effectue en deux temps : la découverte commentée du département « Franc-Maçonnerie au Pays de Liège » qui rassemble divers documents et objets représentatifs qui illustrent les personnalités et les faits marquants de l’histoire maçonnique chez nous ; ensuite, le parcours chronologique dans plusieurs départements contenant des supports visuels qui permettent d’évoquer des faits et des valeurs maçonniques. Il ne s’agira pas de dévoiler des secrets mais d’expliquer le mouvement maçonnique et d’analyser son évolution générale au Pays de Liège.

Rendez-vous à 14 h 30  à l’entrée du musée

Guides : Henri Leboutte et Catherine Vankerkhove.

Le samedi 9 novembre 2013 à 10h30 : le Musée de Tongres et « Les Étrusques » 

La très belle exposition sur les Étrusques au musée gallo-romain de Tongres prenant fin ce 11 novembre, nous organisons une visite pour ne pas passer à côté de cette occasion  de découvrir des pièces exceptionnelles venant de de Rome, du Vatican, de Florence de nos Musées royaux d’Art et d’Histoire, de Trêves etc. L’exposition sera guidée par Mme Michèle Mélotte de la LGL (« Les guides de Liège ») et par M. René Bosch, guide francophone au Musée de Tongres. L’après-midi, nous pourrons visiter librement le musée et ses expositions permanentes, à  l’aide d’un petit livre qui contient les traductions des panneaux explicatifs en néerlandais. Un petit tour sur la grand-place et dans la basilique est envisageable en fonction du temps que nous consacrerons au musée.

Inscription indispensable avant le 8 novembre car les groupes sont limités à 20 personnes. Contact : m.mairlot@skynet.be ou 04 221 45 36 ou 0478 31 40 44; On peut s’organiser pour un covoiturage ou un voyage en train (la gare est à 15 minutes à pied). Départ Guillemenis à 9h08, Palais à 9h15. Il est recommandé de garer son véhicule au parking De Motten (gratuit) ou dans les parkings souterrains de la ville Romana ou Julianus, proche du musée. Entrée : 10 euros + une participation à la visite guidée de 2 ou 3 euros

Rendez-vous à 10 h 15  à l’entrée du musée, Kielenstraat 15 (à l’arrière de la basilique Notre-Dame).

Guide : Michèle Mélotte et René Bosch

Le samedi 22 juin 2013 à 14 h : visite du chantier de rénovation des maisons de la rue Souverain-Pont

 

 

 

 

 

 

Guidés par les architectes Mme Fellin, M. Lorenzi et M. Maudoux, responsables du chantier de rénovation initié par la Ville et par Mme Vanhamel, architecte à la Ville de Liège, nous avons eu la chance de découvrir 4 chantiers de restauration, les n° 7, 13, 15 et 17 de la rue Souverain-Pont. Merci à eux tous et à M. Lemoine du service Logement de la Ville, qui a permis la visite et nous a accompagnés.

Vous découvrirez plus précisément ces transformations remarquables dans la prochaine Chronique. En attendant, ces 3 photos vous montrent des maisons en style mosan du XVIIe siècle. La 1ère se trouve au fond d’une toute petite impasse de la rue Souverain-Pont. La 2e n’est visible que depuis un étage de la rue du Lombard. La 3e est en restauration dans le cadre de la rénovation urbaine. Elle est donc sauvée.

Ces découvertes prouvent qu’il faut être très attentif aux intérieurs d’îlots et aux maisons de 2e et 3e rang, parfois de grande qualité et très rarement classées.

Le samedi 8 juin 2013 à 14 h : visite de l’Opéra de Liège

Réservation indispensable : m.mairlot@skynet.be ou 0478 31 40 44

Le dimanche 5 mai 2013 à 14 h: Le Trésor de la cathédrale de Liège

Le Trésor de la Cathédrale de Liège a pour vocation la sauvegarde du patrimoine artistique religieux liégeois. Il a été depuis peu réaménagé dans sa scénographie et s’est enrichi de collections nouvelles. Ainsi, les Filles de la Croix qui ont quitté Liège en août 2012 ont confié au Trésor leur patrimoine religieux. Il en est de même, depuis 2010, avec les Carmélites de Mehagne, jadis au Potay.

Les collections d’art et d’histoire se distribuent autour du cloître de Saint-Paul et de son jardin,  havre de paix en plein centre ville
et l’un des plus beaux cloîtres gothiques tardifs de Belgique avec ses  monuments funéraires (XIVe-XVIIIe s) et ses tombeaux de princes-évêques provenant de l’ancienne cathédrale.
A noter encore que la pierre tombale de la fondatrice des Filles de la Croix,  Mère Marie-Thérèse Haze, vient de les rejoindre depuis fin 2011.
Le cloître de la cathédrale pourrait devenir un espace mémorial de grandes figures liégeoises…

Visite guidée par un(e) spécialiste. Réservation indispensable : m.mairlot@skynet.be ou 0478 31 40 44   Rendez-vous à 14 h devant l’entrée du Trésor

Le samedi 2 mars  2013 à 14 h 30 : Le quartier Sainte-Catherine

Voilà un petit coin de Liège, à l’arrière de notre Hôtel de Ville, qui fait parler de lui depuis quelques mois. Le projet de rénovation du quartier Léopold, suite à l’explosion dans la rue du même nom en janvier 2010, envisage en effet des transformations importantes dans les îlots environnants.

C’est l’occasion de découvrir ce projet et l’histoire de ce quartier, ainsi que quelques éléments choisis de son patrimoine.

Au départ de l’église Sainte-Catherine – si discrète qu’on la dépasse souvent sans la voir – que nous aurons l’occasion de visiter, nous parcourerons le quartier de Neuvice et ses alentours, nous observerons son bâti, ses façades, quelques-unes de ses belles caves là où nous aurons l’occasion de pénétrer.

Nous découvrirons une très belle transformation d’un bâtiment du  XVIIIe siècle, aujourd’hui devenu un hôtel rénové avec goût et respect du patrimoine.

Rendez-vous à 14 h 30  devant l’église Sainte-Catherine, rue Neuvice 54

Guide : Joseph Delhaxhe et Louis Nisse

Le 28 avril 2012 à 14h30 : Du Fond Saint-Servais à la chapelle Saint-Roch

Les belles demeures de la rue du Fond Saint-Servais et, si possible, quelques arrière-bâtiments, seront analysés par nos spécialistes qui vous entraîneront  ensuite dans l’escalier des Capucins, rue des Anglais. Nous passerons par l’ancienne brasserie des Capucins devant La Licorne (une des plus anciennes maisons de Liège) et les bâtiments qui l’entourent, anciennement propriétés des frères Cellites dits aussi Lollards. Un ensemble restauré par le Fonds du Logement. Nous terminerons la visite à la chapelle Saint-Roch.

Durée : une heure et demie. Guides : Joseph Delhaxhe et Louis Nisse

Le 17 mars 2012 à 14h30 : « Le Carré » historique et ses mutations

Après une brève évocation de l’histoire de l’ancienne collégiale Saint-Paul, nous saluerons la Vierge de Delcour et nous ferons une incursion dans la première galerie commerciale de Belgique, le passage Lemonnier (1839), jusqu’au Trocadero, classé en 2009. Bien que vous connaissiez le Carré, pour l’avoir « fait » comme tout bon Liégeois, nous tâcherons de vous surprendre par la visite de coins peu connus et par la lecture de quelques façades anciennes. Nous parlerons de l’évolution de ce quartier où l’on va pour se montrer et pour séduire ; il semble s’orienter vers un commerce de luxe, qui gagne du terrain sans pour autant éradiquer les traditionnels bistrots d’étudiants. Nous ne manquerons pas d’y aller en écluser une bonne pinte à la fin de la visite, avec, n’en doutons pas, un zeste de nostalgie : les guindailles ne sont plus ce qu’elles étaient …

Durée : une heure et demie. Guides : Joseph Delhaxhe et Louis Nisse.


Samedi 12 novembre 2011 à 14h30 : visite de la Chartreuse

Notre ami Jacques Liénard, spécialiste des lieux,  nous fait le plaisir de nous guider sur le site de l’ancienne caserne de la Chartreuse, abandonné depuis les années 1980. Il nous expliquera, sur base de plans, l’histoire de ce site et son évolution, ses bâtiments et ses bastions, leur architecture et leur méthode de construction. Il évoquera le hameau de Péville et la maison Lambinon.  Nous aurons aussi l’occasion de parler de l’avenir de ce site.

Samedi 29 octobre 2011 à 14h30 : visite de L’Îlot Firquet, ensemble requalifié par la Ville de Liège avec l’aide de la Région wallonne. Nous visiterons ce vaste chantier en bonne voie d’achèvement avec les architectes responsables. Vous aurez le plaisir de découvrir ces maisons classées et ces cours charmantes où vont s’implanter de nouveaux logements. Une visite très intéressante sur le plan de l’architecture locale.

Samedi 1er octobre 2011 à 14 h30 : visite d’un atelier de staffeur, ornemaniste et sculpteur

L’atelier de M. Menchior voit le jour en 1850. L’entreprise familiale se développe au cours du temps. Les membres de la famille Menchior se sont succédé à la tête de l’entreprise. Tous ont fait des études à l’Ac adémie des Beaux-Arts de Liège, puis  se sont spécialisés en restauration des bâtiments anciens. Les Menchior sont des artisans du patrimoine. Ils pratiquent l’art de restaurer les belles demeures privées, les édifices publics et les immeubles classés et de fabriquer des éléments décoratifs en staff suivant les anciennes traditions familiales. A Liège, ils sont notamment intervenus dans la restauration du pont de Fragnée, du Forum, de l’église Saint-Antoine et l’hôtel de Sélys-Lonchamps (en cours).

 

Samedi 5 mars 2011 à 14 h 30 : Le Musée de la Vie Wallonne

Nous aurons une visite particulière d’un musée fondamentalement rénové. Elle sera axée sur la philosophie qui a présidé aux choix de la mise en scène et de la sélection d’objets de différentes époques. Une visite « critique » au cours de laquelle notre guide s’efforcera de répondre à nos interrogations.

Guide : Mme Anne Drechsel

Samedi 11 décembre 2010 à 14h30. Visite de l’exposition « Remacle Leloup »

Madame Maréchal qui est l’auteure de la réédition des œuvres de Remacle Leloup nous fera le plaisir et l’honneur de nous faire découvrir « le pays des délices » de Remacle Leloup.

Voir ci devant notre rubrique « Exposition et publication ».

Ce samedi 13 novembre 2010 à 14 h 30 : L’habitat à Sainte-Marguerite et Saint-Séverin : rénovations privées et interventions publiques


Dans les rues de Waremme et Bury, se jouxtent deux ensembles de logements sociaux d’esprits très différents qui mériteraient une meilleure protection, voire un classement.

La remarquable rénovation de « l’îlot Firquet » par la Région wallonne nous réjouit. Aussi, en 2011, visiterons-nous ce chantier qui sera presque achevé. Ce 13 novembre, dans ce même quartier, nous examinerons quelques autres rénovations, du public et du privé, terminées ou en cours. Vous verrez que, là aussi, il y a matière à se réjouir. Ces incursions dans des espaces privés, où nous bénéficierons des commentaires des auteurs de projet ou des propriétaires, nous conduiront rues Sainte-Marguerite (bas), Saint-Séverin, Agimont, Hocheporte, des Remparts.

Guide : Louis Nisse.

Samedi 16 octobre 2010 à 14 h 30 : Coronmeuse et le palais des Sports

Dernier témoin de l’exposition internationale de l’Eau de 1939 avec le parc Astrid, le Palais des Sports présente un style d’époque inspiré du Bauhaus. Sa remarquable fresque d’Adolphe Wansart est une allégorie de la ville de Liège. Le Ravel mène à l’île Monsin où, derrière le mémorial au roi Albert Ier avec la statue de Marcel Rau et le monument phare de Joseph Moutschen, se trouve une grande esplanade peu connue du public et pourtant remarquable tant par sa composition que par ses statues d’une qualité exceptionnelle dues aux artistes Louis Dupont, Oscar Berchmans et Robert Massart.

Guides : Claire Ancion et Madeleine Mairlot.

Samedi 5 juin 2010 à 13h00 : Maastricht, son centre historique et ses nouveaux quartiers 

L’histoire de la « bonne ville » de  Maastricht est intimement liée à l’histoire de Liège. Le Centre d’histoire sociale de Maastricht nous propose une balade à travers la ville, s’arrêtant autant que possible aux témoignages de l’interaction entre les deux villes mosanes si proches.

Nos hôtes maastrichtois nous feront visiter dans un premier temps le quartier céramique et le quartier du Jeker (Geer),  Onze-Lieve Vrouwe Plein et la basilique, l’Hotel Derlon et ses vestiges romains.

Après une pause, nous arriverons aux rives de la Meuse puis au quartier de Boschstraat  (quartier industriel depuis les années 1830, occupé à l’époque par de nombreux ouvriers wallons), à l’ancien port reconverti en espace de loisirs. Nous découvrirons le projet de rénovation urbanistique « Belvédère », traverserons le centre commercial et passerons par le pont Servaas sur la rive droite, dans le quartier de la gare, cet  Outre-Meuse maastrichtois qui ne manque pas, lui non plus, de charme.

Guides : Willibrord Rutten et le Centre d’histoire sociale de Maastricht. Organisation : S.O.S. Mémoire de Liège et Le Vieux-Liège.

Samedi 29 mai 2010 à 14 h 30 
: La collégiale Sainte-Croix

La collégiale Sainte-Croix fait partie du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Sa fondation, par le prince-évêque Notger, remonte à 979. L’édifice actuel de style gothique a été érigé du XIIIe au XVe siècle. Il est de type halle avec trois nefs d’égale hauteur et comporte deux chœurs opposés. À l’intérieur, on y admire l’Invention de la sainte Croix, peinture de Bertholet Flemal (XVIIe siècle), les écoinçons sculptés dans les chapelles latérales, la clef de saint Hubert, des vitraux, plusieurs monuments funéraires, un orgue Clérinx de 1861 et son buffet de 1609, des statues de Guillaume Evrard…

Samedi 8 mai 2010: Du cimetière à l’école communale Justin Bloomen en collaboration avec S.O.S. Mémoire de Liège

Le cimetière, qui a fait l’objet d’une publication de Chantal Mezen aux éditions Noir Dessin, nous révélera ses 130 ans d’histoire de Liège, ses sculptures, sa symbolique et nous rappellera nombre de personnages de chez nous, artistes, hommes politiques, écrivains, journalistes… parmi lesquels Georges Truffaut, Maurice Destenay, Jean Haust, Léon Toclet, Joseph Demarteau, Lucien Hock, René Yans, journaliste liégeois qui connaissait si bien notre ville.

Du cimetière, nous passerons par la Vieille Voie de Tongres, construite sur une ancienne chaussée gallo-romaine qui allait de Tongres à Jupille en passant par Liège. Nous ferons une incursion au n° 48 à l’ancienne maison Fouarge, aujourd’hui « Ferme des Enfants », qui date du XVIIe siècle.

L’église Sainte-Walburge nous accueillera ensuite (sous réserve d’ouverture). Elle  date de 1879 et fut élevée à l’emplacement d’un  bâtiment religieux du XVIIe siècle qui côtoyait un couvent et un cimetière dont il reste aujourd’hui un monument funéraire de la famille Orban. A l’intérieur, des fonts baptismaux classés, le monument funéraire du vicaire général Stévart, fondateur de la paroisse et de l’église primitive ainsi que de l’église de Glain.

Nous terminerons notre visite à l’école Justin Bloom où nous pourrons découvrir les fresques de Lucien Hock dans la bibliothèque et boire un verre dans les locaux de la Maison de la laïcité.

Guides : Chantal Mezen, pour le cimetière,  Joseph Delhaxhe, président du Vieux-Liège et Madeleine Mairlot, présidente de S.O.S. Mémoire de Liège, pour l’histoire du quartier.

Dimanche 18 avril 2010 à 14 h 30 : la
 synagogue de Liège

La synagogue de Liège fut construite par l’architecte liégeois Joseph Rémont et inaugurée en août 1899. L’édifice est représentatif de l’éclectisme du XIXe siècle dans ses emprunts aux styles islamique, romain et roman d’influence lombarde. La façade principale de la rue Léon-Frédéricq, est représentative du néo-classique de la seconde moitié du XIXe siècle. Elle est caractérisée par une alternance de bandeaux de pierre blanche et tuffeaux rouges, ainsi que par ses deux tours coiffées de dômes ovoïdes. L’intérieur de l’édifice, vaste espace réservé au culte, présente une grande harmonie de lignes et de tons. La synagogue de la rue Léon Frédéricq, aui a succédé à bien d’autres lieux de culte établis successivement en divers points de la ville, a fixé définitivement la tradition du culte israélite à Liège.

Guide : Dina Korn.

Samedi 21 novembre 2009 à 14 h 30. 
L’ancienne abbaye de Saint-Laurent

L’abbaye bénédictine de Saint-Laurent a été fondée au début du XIe siècle. Supprimée à la Révolution, elle a alors été transformée en caserne militaire à partir de 1805. L’ensemble des bâtiments, à l’exception de l’église démolie en 1809, ont été conservés. Le portail d’entrée date du XVe siècle ; le bâtiment du Vivier du XVIIe siècle ; le palais abbatial, érigé au XVIIe siècle, a été transformé en 1727 ; les bâtiments claustraux ont été construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par l’architecte liégeois Barthélemy Digneffe. Aujourd’hui, dans la cour située devant l’ancien palais abbatial, sont entreposées une grande partie des colonnes originales de la première cour du palais des princes-évêques. Le musée de l’ancien hôpital militaire de Saint-Laurent retrace une partie de l’histoire contemporaine du site.

Guide : Richard Forgeur.

 Samedi 17 octobre 2009 à 14 h 30 : À la découverte de Jupille:

Jupille fut, avec Herstal, le lieu de résidence choisi par une partie des dignitaires des dynasties des Mérovingiens et des Carolingiens, dont certains des plus illustres : Pépin de Herstal, Charles Martel, Pépin le Bref et Charlemagne. L’histoire de Jupille s’écrit sur plusieurs siècles, du début de l’ère chrétienne à nos jours. Les traces de ce passé sont multiples depuis les fouilles du vicus gallo-romain jusqu’à la brasserie Piedbœuf, en passant par l’escalier des minimes, l’église Saint-Amand, la place Gît-le-Coq, la pierre de justice, la tour Charlemagne, la cité des Cortils, le lavoir Charlemagne, la chapelle des sépulcrines, etc.

 Guide : Marie-Thérèse Danse.


Comments are closed.