Commémoration du 700e anniversaire du Mal Saint-Martin ( 3 et 4 août 1312 )

Commémoration du 700e anniversaire du Mal Saint-Martin ( 3 et 4 août 1312 )

Un peu d’histoire

Le Mal Saint-Martin est un des moments les plus dramatiques de l’histoire de Liège. L’un des épisodes les plus sanglants des luttes sociales qui secouent l’Europe médiévale du XIIIe au XVe siècle. La principauté de Liège n’échappe pas au phénomène: à Dinant en 1255, à Huy entre 1297 et 1302, à Saint-Trond en 1302-1304, les soulèvements populaires se multiplient. À Liège, en 1312, l’affrontement est si terrible qu’il s’inscrit dans les mémoires sous ce nom révélateur : le Mal Saint-Martin.

Contexte politique et climat social

Au moyen âge, Liège est la capitale d’une principauté ecclésiastique. Le poids de l’Église et du clergé est déterminant dans le fonctionnement politique de la cité. À l’aube du XIVe siècle, trois forces se partagent le pouvoir : le prince-évêque, le chapitre cathédral (les chanoines de Saint-Lambert) et le patriciat (les puissants lignages urbains),  une oligarchie qui occupe les postes officiels et administratifs. À la même époque, en Flandre notamment, les métiers commencent à se grouper et à constituer une force montante qui réclame un rôle dans la conduite des cités. Ainsi, la victoire des Éperons d’or, en 1302, marque-t-elle avec fracas l’irruption des corporations sur la scène politique.

Et bientôt, à Liège aussi, les grands, ces patriciens enrichis par le commerce du drap, du vin, de l’argent, vont être confrontés à la révolte des petits, des artisans, des gens de métiers, bien décidés à partager, voire à s’approprier le pouvoir communal.

La «fermeté»

En 1303, pour échapper à la taxe dite de la fermeté, le clergé liégeois s’allie au peuple contre le patriciat. Profitant de cette alliance, les métiers obtiennent une participation pour moitié dans le Conseil des Jurés, organe qui régit la cité. Ce premier pas marque l’entrée en scène des petits.

La mort du prince-évêque

Le 13 mai 1312, le prince-évêque Thibaut de Bar, qui guerroyait aux côtés de l’empereur Henri VII, meurt à Rome. Dans pareilles circonstances, la juridiction de la principauté prévoit la nomination d’un mambour (régent). Chapitre cathédral et patriciat, chacun revendique le droit de nommer ce mambour.

Le chapitre cathédral prend tout le monde de vitesse en nommant son prévôt, Arnould de Blankenheim, au poste controversé. Les patriciens enragent. Ils se rassemblent secrètement et ourdissent un complot. Ils n’admettent ni le choix du mambour ni même – et surtout – la présence dans les assemblées exécutives de ces manants issus du menu peuple. Ils veulent rétablir l’ordre ancien, quand tous les pouvoirs étaient entre leurs mains. Ils sont liés à la noblesse des campagnes, notamment au puissant comte de Looz.

Le premier incendie

    Dans la nuit du 3 au 4 août, les patriciens et leurs hommes boutent le feu à la halle des bouchers sur le Marché. Ces derniers surgissent et tombent dans le piège. Les grands ont préparé leur coup : bien armés, ils massacrent les gens des métiers qui accourent au bruit de la bataille.                                                                                                                                          Mais la surprise n’est pas totale. Certains chanoines, qui avaient eu vent de l’affaire, ont prévenu les métiers. Ceux- ci affluent. Aidés par les chanoines de Saint-Lambert, des groupes de plus en plus nombreux de gens des métiers font face aux attaquants et les obligent à se replier vers la Haute-Sauvenière. Le combat est incertain. Le chanoine Gauthier de Brunshorn s’effondre sur les degrés de la cathédrale. Puis, c’est le tour d’Arnould de Blankenheim. Malgré ces pertes, le peuple continue à harceler les patriciens.

Entraînés au combat, ces derniers résistent et se replient en bon ordre vers le Mont-Saint-Martin. Là, ils pourront s’échapper par la porte Saint-Martin vers Saint-Laurent et la route de Huy. Mais cette porte est fermée, interdisant tout passage! Les grands sont pris dans une souricière. À ce moment, les métiers de Vottem (les maraîchers) et de Sainte-Marguerite (les houilleurs) surgissent, forçant les patriciens à se réfugier dans la collégiale.

Le second incendie

Tout aurait dû en rester là. Au moyen âge, un édifice religieux offre un asile inviolable… Mais la colère du peuple est grande. Des bottes de paille sont entassées au pied de la tour de l’église et le feu y est bouté!

De l’autre côté des remparts, le comte de Looz et sa troupe, arrivés en renfort, ne peuvent pas entrer. La porte reste fermée et la population y veille! Mieux, elle se fait menaçante et force le comte à déguerpir.

La collégiale s’enflamme. Certains assiégés se jettent dans le vide, d’autres sont brûlés, ceux qui tentent de s’échapper sont massacrés par le peuple massé au pied de l’église! On évalue à deux cents le nombre de patriciens disparus dans cette terrible nuit.

Ainsi se termine le Mal Saint-Martin, placé pour l’éternité sous le signe du feu !

La paix

Les puissants lignages liégeois, déjà affaiblis par la guerre entre Awans et Waroux, sont amputés de leurs meilleurs éléments. Les survivants n’ont d’autre choix que de négocier une paix qui consacre l’entrée des métiers dans les organes politiques de la cité. Ce sera la Paix d’Angleur (1313), bientôt suivie par la Paix de Fexhe (1316).

Les manifestations                                                  de l’année «Mal Saint-Martin»

L’asbl Mal Saint-Martin a été créée pour commémorer cet anniversaire. De mai à octobre, elle a prévu diverses manifestations. Louis Nisse en est un des membres fondateurs ; il y représente Le Vieux-Liège. ( Asbl Mal Saint-Martin, rue Publémont, 45, 4000 Liège. 0475 80 41 35 – 0473 69 00 12 – 0495 51 46 96. malsaintmartin@gmail.com – www.malsaintmartin.be ) Cette association organise

1/ Un colloque

2/ Des visites de la basilique Saint-Martin

Durant les mois de juillet et août, de 14h à 17h, ouverture gratuite de la basilique: vidéo Le Mal Saint-Martin en 15 minutes, exposition d’Histart Vues de Liège au XIVe siècle en 3D, visite de la tour, etc.

3/ Une manifestation populaire

Le samedi 6 octobre, de 19h à 23h, nouvelle extension de la 19e édition de la Nocturne des coteaux à l’initiative de l’Échevinat du Tourisme de la Ville de Liège. Au départ de la rue Hors-Château jusqu’à la basilique Saint-Martin, les 20.000 visiteurs attendus seront plongés dans une ambiance évoquant celle de la nuit du 3 au 4 août 1312, sans qu’il leur en cuise néanmoins.

Mise en lumière et sonorisation du circuit, musique ancienne, chants choraux, troupes médiévales, chants de luttes, combats, campements, estaminets et restauration.

4/ Des promenades guidées

De juin à octobre, inscription de promenades thématiques dans le programme officiel de l’Office du Tourisme de la Ville de Liège.

5/ Une pièce de marionnettes

Au Théâtre à Denis, pendant l’année, et à la basilique, à l’occasion de la nocturne le 6 octobre : représentations d’une création originale de Denis Fauconnier.

LE COLLOQUE

Dans de prochains numéros, nous vous entretiendrons de ces diverses manifestations. Aujourd’hui, contentons-nous de vous détailler le programme du colloque puisqu’il se tiendra bientôt ( les 4 et 5 mai ) et que vous pourriez avoir à cœur de  vous y inscrire et même de participer au banquet au Crowne Plaza. Pour un prix raisonnable, ce serait une occasion festive de découvrir la rénovation marquante des hôtels des Comtes de Méan et de Sélys-Longchamps. (Lire à ce sujet l’article de Madeleine Mairlot dans notre précédente Chronique, pages 42-44.)

Placées sous la houlette de Jean-Louis KUPPER, médiéviste de renommée internationale, professeur à l’ULG, et de Marylène LAFFINEUR-CRÉPIN, membre de la CRMSF, ces deux journées d’études se tiendront les 4 et 5 mai 2012 au Crowne Plaza Liège et à l’Archéoforum de Liège.

Quatorze orateurs, historiens, historiens d’art et archéologues exposeront leurs découvertes, leurs analyses, leurs savoirs et leur passion sur ce haut fait de l’histoire de Liège. Le colloque s’adresse aux spécialistes mais aussi à tous les passionnés de l’histoire et du patrimoine liégeois.


 

(( CE QUI SUIT DANS UN ENCADRÉ D’UNE AUTRE COULEUR ))

1312-2012 700e anniversaire Mal Saint-Martin

Colloque

Liège

Vendredi 4 et samedi 5 mai 2012

Direction scientifique : Jean-Louis KUPPER, Professeur à l’Université de Liège Marylène LAFFINEUR-CRÉPIN, Administrateur de l’ASBL Basilique Saint-Martin de Liège

Comité organisateur : Mal Saint-Martin ASBL, Publémont 45 – B-4000 Liège 0495 51 46 96 www.malsaintmartin.be

Vendredi 4 mai CROWNE PLAZA LIÈGE                                                                     Mont Saint-Martin 9-11. Entrée par l’ancien hôtel des Comtes de Méan.

MATIN

8h30-9h Accueil des participants

9h-9h15 Mot de bienvenue du Professeur Jean-Louis KUPPER

Présidences : Jean-Marie CAUCHIES et Jean-Louis KUPPER

9h15-9h45                                                                                                                                         Les luttes sociales en Europe aux XIIIe et XIVe siècles                                                  Jean-Marie CAUCHIES                                                                                             Professeur aux Facultés Universitaires Saint-Louis à Bruxelles et à l’Université Catholique de Louvain

9h45-10h15                                                                                                                                      Les antécédents (Xe-XIIe siècles)                                                                                         Jean-Louis KUPPER                                                                                                 Professeur à l’Université de Liège

10h15-10h45                                                                                                                                      Le climat social à Liège au XIIIe et au début du XIVe siècle                                          Alexis WILKIN                                                                                                              Chercheur qualifié du FRS-FNRS à l’Université Libre de Bruxelles

10h45-11h Pause-café

11h-11h30                                                                                                                                          Le combat du Mont Saint-Martin                                                                                                Claude GAIER                                                                                                                  Directeur honoraire du Musée d’Armes à Liège

11h30-12h                                                                                                                                 L’église : un lieu d’asile ?                                                                                                      Jean-Pierre DELVILLE                                                                                              Professeur à l’Université Catholique de Louvain

12h-12h30

Présentation des recherches archéologiques menées sur le site du CROWNE PLAZA en 2007 et 2008 Jean-Marc LÉOTARD, Archéologue provincial, et Caroline BOLLE, Architecte

12h30-13h15, Lunch à la Brasserie Ô Cocottes du Crowne Plaza.

13h15-14h Visite des vestiges archéologiques et des décors anciens des hôtels de Sélys-Longchamps et des Comtes de Méan, actuel Crowne Plaza Liège

APRÈS-MIDI

Présidences : Claude GAIER et Jean-Louis KUPPER

14h-14h30                                                                                                                                        Les luttes sociales à Liège aux XIVe et XVe siècles                                                Geneviève XHAYET                                                                                                   Directrice-adjointe du Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’Université de Liège

14h30– 15h                                                                                                                                       Le feu. L’incendie purificateur                                                                                                Carl HAVELANGE                                                                                                              Maître de recherches du FRS-FNRS

15h-15h30                                                                                                                                    «Mal» ou «Male» Saint-Martin ?                                                                                     Claude THIRY                                                                                                              Professeur émérite de l’Université de Liège et de l’Université Catholique de Louvain

15h30-15h45 Pause-café

15h45-16h15                                                                                                                                      Le Mal Saint-Martin dans l’imaginaire                                                                        Philippe RAXHON                                                                                                      Professeur à l’Université de Liège

16h15-16h45                                                                                                                          L’épisode du Mal Saint-Martin traité par Fernand Vercauteren                            Christine RENARDY                                                                                                    Directrice du département Culture, musées et tourisme de la Ville de Liège

16h45-17h30 Débats

17h45-19h30 Visite de vestiges médiévaux découverts sur le Publémont et de la basilique Saint-Martin (montée au sommet de la tour)


Samedi 5 mai ARCHÉOFORUM DE LIÈGE Place Saint-Lambert

MATIN

Présidences : Jean-Marc LÉOTARD et Jean-Louis KUPPER

9h30-10h15                                                                                                                                       La vie à l’ombre des églises à l’aube du XIVe siècle, à Liège et plus particulièrement sur le Publémont ; le point sur les recherches archéologiques en cours                        Caroline BOLLE, Architecte spécialisée en archéologie des bâtiments, et Jean-Marc LÉOTARD, Archéologue provincial, attachés au Service Public de Wallonie, DGO4, Direction extérieure de Liège 1, Service de l’Archéologie

10h15-10h30 Pause-café

10h30-11h15                                                                                                                                      Le renouveau après la tempête : reconstruire une église sinistrée au bas Moyen âge. L’exemple du diocèse de Liège                                                                                         Mathieu PIAVAUX                                                                                                            Chargé de cours aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur

11h15-11h45 Débats

11h45-12h30 Conclusions des travaux

12h45 Drink de clôture

APRÈS-MIDI LIBRE

Visite possible du Trésor de la cathédrale ou du Grand Curtius.

 

Inscriptions au colloque par mail avant le 1/04/2012 à l’adresse marylene.laffineur@gmail.com

PAF : à payer au compte Fintro BE76 1430 7952 9795 avec nom et communication «Colloque MSM».                                                                                                                             *40 euros (avec lunch au CROWNE PLAZA, pauses-café, visites du Publémont et drink de clôture)                                                                                                                                                  *10 euros (samedi uniquement, avec pause-café et drink de clôture)                            *Étudiants : 10 euros pour les vendredi et samedi (sans lunch)


Les membres et les amis du Vieux-Liège auront à cœur de se retrouver nombreux à cette manifestation !